Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 17:56

Cours de russe à Paris

Jeudi 1er Octobre, j'ai débuté mes cours de Russe. Inscrit aux cours municipaux de la ville de Paris, mon cours du soir a lieu dans une école primaire du 14ème arrondissement de Paris.

Après quelques cours, je peux dire que ce cours est à la hauteur de mes espérances ! Très vivant, dynamique avec une forte participation orale, animé et dirigé successivement par deux enseignantes, Svetlana et sa remplassante, tout aussi passionnée. On baigne dans la langue russe et on embarque pour la Russie pendant deux bonnes heures.

Tous les élèves débordent de curiosité, d'envie d'apprendre. Certains hommes ont comme moi une compagne ou une épouse russe. Beaucoup ont déjà voyagé, et ce voyage a causé le choc et la séduction de toute une culture,  l'envie irrépressible d'apprendre et de parler russe.

Apprendre le Russe est difficile, mais apprendre seul est un travail titanesque, une odyssée comme les douze travaux d'Hercule. Aussi apprendre la russe dans son contexte, la russie, facilite grandement l'appropriation d'une langue qui aussi belle qu'elle soit demande une longue conquête, pareille à l'amour courtois.

L'immersion en Russie

La découverte du pays a joué aussi pour moi un grand rôle, mais déjà j'étais immergé dans ce continent culturel - véritable nouveau monde- grâce à mon épouse Natalia qui est une si formidable ambassadrice. L'immersion a joué son rôle pleinement, via le cinéma, le théâtre et la chanson russes. Grâce à des cinéastes comme G. Danelia ou Rezanov, auteurs de si irrésistibles et touchantes comédies, j'ai eu un aperçu de la surprise qui m'attendait là-bas, un pays où tout est possible, où les comportements paraissent plus libres qu'ici à Paris, où les émotions courent à fleur de peau, du rire aux larmes.

Cette liberté émotionnelle, ce caractère si expressif et passionné s'expriment pleinement dans la langue russe, si musicale, où les émotions résonnent comme des notes de musique ou des battements de coeur à toute volée. Par l'immersion en Russie, notamment cet été où nous avons passé cinq semaines, je me suis plus encore imprégné de cette langue à laquelle je suis devenu sensible comme à la musique de l'âme russe.

Les Russes

J'ai été frappé en Russie par l'accueil, le véritable don d'hospitalité des russes, qui goûtent fort la culture française. J'ai été surpris aussi de rencontrer des russes francophones qui parlent très bien français. Il y a une tradition franco-russe qui se prolonge dans certaines familles, comme si le communisme soviétique n'avait été qu'une parenthèse. Mais cette filiation entre la France et la Russie a tendance à se tarir au profit de la langue anglaise, vecteur de la mondialisation économique et culturelle.

Mais au-delà de la langue, j'ai senti une aisance relationnelle, une capacité à échanger qui met vraiment à l'aise, en confiance si bien qu'on se sent par moment plus en résonnance qu'avec des personnes qui parlent notre propre langue.

Les méthodes de langue


J'ai pu me débrouiller avec le russe appris grâce à deux méthodes de langue : Assimil et Langue pour tous.
C'est bien pour débuter. Cela permet d'apprendre un peu de vocabulaire de base, de se familiariser avec le cyrillique et surtout d'apprendre à saluer, à remercier...et de s'intégrer à la vie sociale, urbaine si raffinée et spontanée en Russie. C'est vrai surtout pour l'ancienne génération, car cette urbanité russe qui est un trait si attachant de ce peuple est en train de s'éroder sous l'emprise de relations humaines de plus en plus dures dans le secteur économique, en particulier à Moscou.

Epilogue


 Après un long séjour dans la Taiga cet été, nous sommes rentrés à Paris et mon désenchantement a été grand, car privé de cet environnement linguistique et humain, j'ai commencé à régresser dans mon appropriation du Russe, et  à céder au découragement.

Heureusement, les cours du soir proposés par la ville de Paris, m'ont redonné tout l'espoir et toute l'énergie pour apprendre cette langue si belle qu'est le Russe. Pratiquer, partager en groupe cet apprentissage c'est une chance surtout quand l'enseignement est à ce point incarné et  vivant.

Votre apprentissage du Russe


J'aimerais partager avec vous votre expérience de l'apprentissage de la langue russe.
  • Quelle méthode de langue avez-vous utilisée ?
  • Quelle méthode vous semble la plus efficace ?
  • Quels cours avez-vous suivi ?
  • Comment vous est venue cette passion pour la langue et la culture russes ?

Autre article sur l'apprentissage du russe

Apprendre le russe -méthodes de langue avec CD audio

Cours de russe

Partager cet article

Repost 0
Published by Markovitch - dans apprendre le russe
commenter cet article

commentaires

ahmed ibrahim 24/09/2010 20:54


salut moi mon seul problème c'est d'apprendrze le Ruisse une langue que j'ai toujour admirer durant mon enfant donc ceci est comme un s.o.s pour tout ces qui pourront m'aider à m'inicier dans la
langue ruisse mon email ahmedibram12@yahoo.fr


Jean-Marc 01/10/2010 13:46



Bonjour Ahmed. Apprendre la langue n'est pas sans difficultés j'en sais quelque chose. Apprendre en petit groupe est un bon moyen pour ne pas se décourager, sinon une immersion dans la culture
russe aide à progresser quand on a acquis quelques bases. Pour cela Internet est riche de ressources : les films complets en russe sur Utube, et la chaine Channel one Russie qui est accesible sur
le bouquet Free.fr pour 0.50 CTS euros par mois. On peut aussi regarder gratuitement RTR planeta sur le web. Enfin le podcast Apprendre russe est bien pour débuter.


Bon courage



Nathalie 04/09/2010 21:48


Moi aussi je suis très attirée par la langue russe depuis toujours...Apprendre le russe, c'est unn rêve de jeunesse, que j'ai fini par réaliser en partie il y a quelques années (bientôt 5 ans...)
Mais je suis tout à fait d'accord sur le fait qu'on finit par se lasser d'apprendre tout seul. Moi j'ai commencé par des cours municipaux à Argenteuil.La 1ère année la prof n'était pas terrible,
après on en a eu une qui était super mais elle n'est pas restée longtemps... Après son départ, j'ai continué toute seule, tout feu tout flamme, je me suis lancée dans la correspondance, la lecture
de journaux ("La pensée russe" ), de contes pour enfants. J'écoutais des chansons, j'apprenais des poèmes par coeur pensant qu'ainsi je finirais par intégrer la structure de la langue...Car je
trouve rébarbatif d'apprendre des tableaux de conjugaisons ou de déclinaisons hors contexte... J'essayais aussi de voir des films en VO, mais quand on habite la banlieue ce n'est pas facile de
trouver des cinémas qui en projettent.... Malheureusement je dois dire que, même si j'ai progressé très vite au début, je ne sais toujours pas parler russe ! Et pour cause, je ne pratique cette
langue qu'à l'écrit. Et même à l'écrit, j'ai de plus en plus de mal. Après une période de progrès rapides et fulgurants, j'ai fini par atteindre un palier, et maintenant je sens que mon niveau
baisse... J'écoute des podcasts, mais cela reste une activité passive et ne m'entraîne pas à parler....Rien ne remplace en effet les cours de conversation et le contact avec des Russes. J'aimerais
beaucoup pouvoir m'inscrire à des cours municipaux à Paris, mais ils sont très demandés et il faut justifier d'une adresse à Paris pour y avoir droit... J'ai essayé de prendre des cours
particuliers de conversation avec une Ukrainienne rencontrée à un concert, mais à 20 € le cours je n'ai pas pu suivre le rythme longtemps... Bref, voilà mon expérience de l'apprentissage du russe !


Jean-Marc 07/09/2010 14:17



Bonjour Nathalie et merci pour le récit de ton expérience...Pour les cours de Paris, il ne faut pas hésiter à tenter sa chance, même quand on est pas parisien. C'était le cas d'une ou deux
personnes dans le cours. Ils sont très désireux d'avoir des apprenants motivés, et si en plus tu peux mettre en avant un projet personnel ou professionnel en rapport avec l'apprentissage du
russe, ça décuple les chances d'inscription. Une lettre de motivation en russe peut être aussi une bonne idée...


Sinon il y a les cours de l'Inalco, mais là c'est un cursus universitaire ; des cours le soir sont possibles , deux ou trois frois par semaine.


Le mieux, idéalement c'est d'aller vivre sur place, mais un mois ne suffit pas vraiment pour progresser...il faut se "russifier" toute l'année.


Pour ma part j'ai encore beaucoup de progrès à faire et les aléas de la vie ne permettent pas toujours de s'impliquer avec constance dans cet apprentissage difficile


Bon courage !


 


 


 


 


 


 


 


 



Alouette 16/02/2010 21:40


ah ben j'ai tout mis dans l'autre article sur les méthodes
je pense aussi qu'il y a des gens doués naturellement en langue, et d'autres non ! comme pour tout...
et d'accord aussi avec l'importance de l'écriture ; j'ai la flemme de le faire (apprendre, seule, c'est vraiment difficile !) mais je me rends bien compte que l'apprentissage de la langue passe
aussi par la main (en particulier l'orthographe)
à bientôt


Jean-Marc 17/02/2010 17:41


Il faut trouver le temps et le temps nous fuit....
Je ne suis pas particulièrement doué...

amicalement
Jean-Marc


Jean-Pierre 06/12/2009 16:38


J'éprouve moi aussi beaucoup d'attirance pour la langue russe, dont j'ai commencé l'apprentissage à la fac -en 1970! Car à l'époque j'avais une correspondante, Ludmila, à Kémérovo. Et j'étais
frustré de ne pas pouvoir lui écrire dans sa langue. Après de longues années d'oubli (interruption de la correspondance, probaablement le KGB...) je me suis remis à l'étude du russe, et suis allé
avec mon épouse (française...) à St Petersbourg, En touristes 'sauvages', comme l'a qualifié Ludmila, dont j'ai retrouvé la trace!
Oui, c'est un grand plaisir de parler avec des russes. Nous allons y revenir, je contnue à rafraîchir mes connaissances avec des russes de la région de Castres (Tarn), et j'ai découvert le site de
Tatiana Klimova (russian.mypodcast.com)!
Elle est vraiment super, n'est ce pas? Ah, si nous avions des profs comme ça dans nos écoles!


Jean-Marc 08/12/2009 13:56


C'est une belle histoire Jean-Pierre.  C'est maintenant plus facile d'aller en Russie et de garder un contact vivant avec la langue. De mon côté mon épouse est russe, qui sait me transmettre
toute sa passion pour son pays et sa culture. Mais parfaitement francophone ce qui est un frein à la communication réciproque en Russe...
J'ai compris récemment aussi toute l'importance d'apprendre à écrire cette langue, en caractères cursifs, car l'écrit facilite à mon avis une véritable assimilation. Le problème des méthodes que je
connais c'est qu'elle n'insiste pas assez sur l'écriture manuscrite, et qu'elle privilégie les caractères d'imprimerie. Assui j'aimerais bien trouver un support que me permettent de m'entrainer et
de prendre de l'aisance avec l'écriture cursive.

J'aime bien les podcasts de Tatiana, utiles pour s'entrainer. De mon côté j'ai de la chance d'avoir une bonne enseignante, Svetlana, aux cours de la mairie de Paris - très énergique et
impliquée.







Lizotchka 07/11/2009 00:09


Les expats que j'ai connus me disaient aussi, comme Célia, qu'ils connaissaient le russe et pouvaient tenir une conversation. Cela dépend de ce qu'on sous-entend par la connaissance d'une langue et
de ce qu'on veut atteindre. En 10 ans en Russie, je n'ai jamais rencontré un étranger qui parle russe rien que par l'immersion. Personne qui parle parfaitement russe tout court non plus, mais c'est
un autre problème (mais des Russes qui parlent parfaitement le français, oui, et pas un seul). Mais je n'ai rien contre l'immersion, au contraire. Je disais que ça ne suffisait pas pour parler le
russe COURAMMENT et devenir presque bilingue (pour les adultes, car pour les gosses, c'est plus facile). Pour moi, c'était différent: lorsque je suis arrivée en Russie, j'avais mes études de russe
derrière moi et je pouvais déjà lire Dostoïevski en russe. Les bases étaient prêtes. La vie en Russie m'a permis de développer le vocabulaire (je connais certains mots en russe et pas en
français!). Et j'ai chopé un accent étrange en français (on me le répète tout le temps en France, on me prend pour une étrangère) !


Présentation Du Blog

  • : Destination Russie
  • Destination Russie
  • : Blog Russie. Carnet de voyage et photos de la Russie, culture et musique russes. Moscou, Saint-Pétersbourg, Sibérie, taïga...
  • Contact

Voyages en Russie

destination-russie-copie-1.jpg

Visa-Voyage-Russie.fr est un guide voyage et un site d'information sur le tourisme en Russie. Les infos essentielles sur les visas russes: invitation, voucher, visa russie ,Invitation Russie, les ambassades de Russie ...un guide pratique pour voyager en Russie en toute tranquillité.