Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 12:00

Trois pièces de Svetlana Alexievitch du 9 au 27 mars 2010

Mise en scène de Stéphanie Loïk et Nicolas Struve

A l'affiche au théâtre à Paris, trois pièces du dramatrurge bielorusse Svetlana Alexievitch

  • La Guerre n’a pas un visage de femme
  • Les Cercueils de zinc 
  • Ensorcelés par la mort

Avec les comédiens Christophe Carassou, Larissa Cholomova, Cécile Coustillac, Loïc-Emmanuel Deneuvy, Carole Guittat, Nikita Gouzovsky, Sara Llorca, Vincent Menjou

Svetlana Alexievitch, journaliste et dramaturge biélorusse

svetlana.jpgUne personnalité bien connue en Russie, dont la voix porte au-delà de l'univers du théâtre contemporain, un témoin lucide qui jette un regard aigu sur la Russie contemporaine. Née en Biélorussie en 1948, journaliste de formation,  Svetlana Alexievitch est attentive "aux paroles vivantes" et recourt volontiers à l’interview comme source de son écriture dramatique. Elle recueille "ces voix humaines, sensibles, particulières...au fil des années en Russie " qui tissent l’un des témoignages les émouvants de l’histoire et de la mémoire d'un peuple.

La trilogie de Svetlana Alexievitch

Les Cercueils de zinc

Svetlana Alexievitch s’attaque au mythe de la guerre en Afghanistan, position qui provoque un véritable scandale dans son pays.

La guerre n’a pas un visage de femme

Cette pièce donne la parole à ces jeunes filles russes en vareuses de soldat dont le sacrifice au cours de la Seconde Guerre mondiale devient source de vie.

Ensorcelés par la mort

Svetlana Alexievitch présente les témoignages de ceux et celles qui n’ont pas voulu survivre, moralement ou physiquement, à l’effondrement du communisme.

Théâtre des Quartiers d’Ivry

Théâtre des Quartiers d’Ivry
69 avenue  Danielle Casanova 94200 Ivry
site web du Théâtre des Quartiers d’Ivry
www.theatre-quartiers-ivry.com
Tel :  01 43 90 11 11

Accès :Métro ligne 7 :  Mairie d’Ivry  - RER C station Ivry-sur Seine

Les 12 et 25 mars : les spectateurs sont conviés à une rencontre avec l’équipe artistique à l’issue du spectacle.

Sur le théatre russe

Destination Russie

  • Voyage Russie : guide voyage en Russie ( visa russe, hotels, billet d'avion,  Moscou, St-Pétersbourg)
  • Carte de Russie : cartes de la Russie ( Fédération de Russie, Russie occidentale,  plan interactif de la region de Moscou, carte de la Sibérie.)

France russie 2010

Repost 0
Published by Jean-Marc - dans theatre russe
commenter cet article
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 17:17

L’art russe,des origines à Pierre le Grand

du 5 mars au 24 mai 2010 au Louvre à Paris

 

L'exposition Sainte Russie

Silouane-athosUne exposition artistique au musée du Louvre sur l'art russe, un événement culturel à ne pas manquer dans le cadre de l'année France Russie.

L'intérêt de cette exposition ne saurait égaler à mon sens celle d'un visite de la galerie Tretiakov à Moscou - un musée dont la richesse des collections est extraordinaire, depuis les icones anciennes comme celles du peintre médiéval Andrey Rublev jusqu'aux toiles modernes de Goncharova. Toutefois la majorié du public français n' a pas jamais l'occasion de visiter les musées moscovites - et c'est à la découverte d'un continent culturel et artistique largement méconnu qu'il est ici convié. L'exposition Sainte Russie est bel et bien un événement artistique en France.

Rappelons aussi pour mémoire la formidable exposition L'Art russe dans la seconde moitié du XIXe siècle : en quête d'identité qui avait eu lieu à Orsay de septembre 2005 à janvier 2006. Espérons que cette exposition au Louvre sur l'Art russe n'est qu'un début - une perspective d'ouverture plus grande des musées français vers la peinture russe, où brille le talent de peintres comme Ilya Répine, Victor Vasnetsov, Valentin Serov...

Revenons à l'exposition Sainte Russie au musée Louvre, réalisée en association avec les musées et bibliothèques russes. C'est à une immersion dans l'art russe avant le tsar Pierre le Grand que nous sommes invités.  L'exposition  rassemble plus de 400 cents œuvres, notamment des icônes, mais aussi de l'orfèvrerie et des manuscrits qui mêtent en évidence la filiation avec Byzance, et une évolution culturelle vers un art russe autonome.

L'exposition remonte aux sources l'histoire de la Russie, de son entrée dans la chrétienté orthodoxe avec le baptême du prince Vladimir de Kiev au Xe siècle, au tsar Pierre Le Grand qui par ses réformes et la fondation de Saint Pétersbourg au XVIIIe siècle encra solidement  la Russie dans l'Europe.

Les commissaire de l'exposition Sainte Russie sont Tamara Igoumnova, directrice adjointe du Musée historique d'Etat, Moscou. et Jannic Durand, conservateur en chef au département des Objets d’art, et Dorota Giovannoni, documentaliste scientifique au département des Objets d’art, musée du Louvre.

 

Merci pour vos avis après la visite de l'exposition !

 

Exposition Sainte Russie - Informations pratiques 

  • Horaires  Tous les jours, sauf le mardi, de 9h à 18 h,les mercredi et vendredi jusqu’à 22h. 
  •  Renseignements  Téléphone 01 40 20 53 17

     

Sainte Russie sur le web

 

Programmation des événements de  l'année France Russie 2010

 

Repost 0
Published by Jean-Marc - dans france-russie
commenter cet article
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 16:03

Au Palais des sports du 27 au 30 mai 2010

Trésors de la danse russe

993-8e6e88a119ca50abd62bb606c2bd9a56-200.JPGLa troupe de Vladimir Zakharov du Théâtre National de Danse « Gjel » de Moscou est à Paris pour monter au public français un spectacle de danses traditionnelles russes. L'affiches du spectacle Russie Eternelle qui parsème le métro parisien a un côté franchement kitch.

 

Vladimir Zakharov, danseur et chorégraphe, a fondé le Théâtre de Danse Traditionnelle Russe « Gjel» en 1988. Avec plus de 70 danseurs formés dans son Institut chorégraphique, cette compagnie fait revivre les danses anciennes de différentes régions de la  "Russie Eternelle"

 

Russie Eternelle et Sainte Russie à Paris

En cette année 2010  France Russie, les événements culturels se multiplient à Paris. Russie éternelle résonne comme un écho de Sainte Russie, l'exposition qui ouvre ses portes au Louvre -inaugurée en grandes pompes par les présidents français et russe Dmitri Medvedev.

Un spectacle de ballet et danse tradionnelle russe

"Pour sa première apparition en France, la compagnie  présente un spectacle intitulé Russie Eternelle composé d’une vingtaine de tableaux chorégraphiés sur des musiques et des chants traditionnels et qui s’inspirent de thèmes évoquant l’art et l’artisanat populaire de Russie. "

Pour vous faire une idée sur ce ballet de danse traditionnelle russe, visitez le site Russie Eternelle avec sa galerie d'images.

Le site du ballet Russie Eternelle www.russie-eternelle.com


Sur l'année France Russie 2010

Annee France Russie

Voyage Russie

Saisons russes

Repost 0
Published by Jean-Marc - dans france-russie
commenter cet article
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 14:03

Voyage à Saint Petersbourg

Peterhof, résidence des tsars de Russie


IMG 0293-copie-1Lors de notre voyage en Russie l’été dernier, nous avons visité Saint Petersbourg, l’ancienne capitale impériale. La tentation était grande de rester à Saint Petersbourg et d’arpenter inlassablement les rues du centre ville, tout en visitant quelques musées prestigieux comme l’Hermitage  ou encore la maison musée de l’écrivain Alexandre Pouchkine.

Nous nous sommes finalement décidés à visiter l’ensemble de Palais et jardins de Peterhof, créé par le Tsar Pierre le Grand suite à sa visite de Versailles. Ce domaine, considéré comme la plus belle résidence impériale russe attire plusieurs millions de visiteurs chaque année. Peterhof est situé sur la côté sud du Golfe de Finlande, entre Saint Petersburg et Cronstadt. Il symbolise la victoire sur la Suède au début du 18e siècle, et l’avènement de la Russie au rang de puissance européenne.

Ce qui impressionne, c’est non seulement la magnificence du Grand palais édifié par l’architecte Le Blond puis transformé par l’architecte italien Rastrelli sous le règne de l’impératrice Elisabeth, mais aussi l’ampleur des jardins qui s’étendent sur plus de 3 km de littoral, et la magnifique perspective que tracent la Grande cascade, le canal  et l’horizon maritime.

IMG 0298

Palais et pavillons secondaires, comme l’Ermitage, ponctuent ses jardins en fleurs parsemés de fontaines, sculptures que parcourent des allées majestueuses.

Le parc supérieur de Peterhof


Avant d’approcher le grand Palais de Peterhof, il faut d’abord traverser le Parc supérieur où règne en son centre la fontaine de Neptune. On débouche sur la façade arrière du Grand Palais, où culminent les coupoles dorées d’une chapelle et du bâtiment au « blason. » par un accès latéral. On entre ensuite dans le parc inférieur où sont situées les terrasses du Palais impérial et l’accès principal pour les visiteurs.

IMG_0300-copie-1.jpg

Le Grand Palais de Peterhof

Effrayés par l’impressionnante file d’attente des touristes, nous n’avons pas visité l’intérieur du Grand Palais, célèbre pour sa grande salle de bal, sa salle du Trône et son cabinet chinois. Une grande galerie de peinture abrite plus de 300 portraits de femmes – en guise d’hommage à la beauté féminine.

La Grande cascade dévale les marches d’un double escalier d’où fusent les jets d’eau comme des airs symphoniques. La perspective des jardins en front de mer est magnifique avec l’océan et le ciel qui se mirent comme deux miroirs.

Le parc inférieur de Peterhof et la mer

En suivant cette belle perspective on aboutit à la mer, où  domine une ambiance estivale en ces jours d’été. Tout au long du littoral des jardins qui épousent la côte ; d’un côté on se dirige vers le pavillon de l’Ermitage et la Palais de Marly, de l’autre on s’achemine vers Mon plaisir, un ensemble de jardins thématiques et un magnifique Palais où se situe le cabinet maritime du tsar. Plus loin encore, la parc Alexandria que nous n’avons pu visiter – un parc très romantique à Peterhof , avec deux palais appelés « la Ferme » et le Cottage ».

Rappelons que Peterhof a souffert de grandes destructions pendant la seconde guerre mondiale, et le long siège de Leningrad (St-Petersbourg). Un imense travail de restauration a permis à Peterhof de renaître pour le plus grand bonheur des voyageurs

Photos de Peterhof

La grande cascade de Peterhof
IMG 0296

La grande cascade de Peterhof avec vue sur le Grand Palais
IMG 0293-copie-1

La façade avant du Grand Palais de Peterhof

IMG 0297

Jardins et cascades !

IMG_0289.jpg

La perspective Grand Palais - canal maritime

IMG 0260

Promenade dans les jardins de Peterhof

Le buste d'une jeune princesse russe

IMG_0284-copie-1.jpg

Un curieux personnage

IMG_0278.jpg

Une fontaine...On aperçoit le palais de Peterhof masqué par le feuillage

IMG 0287

Petite cascade

IMG 0281

Vers le palais de Marly

IMG 0264

La palais de Marly

IMG 0265

Un spectacle en hommage à la marine russe

IMG_0271.jpg

La troupe des comédiens

IMG_0267.jpgtest

Autre article sur Saint Petersbourg

Institut Smolny

 

Liens sur la Russie

Meteo et climat Saint Petersbourg

Tourisme en Russie

carte Russie

Repost 0
Published by Jean-Marc - dans Saint-Petersbourg
commenter cet article
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 12:17

A Paris du 5 au 7 mars 2010 les saisons russes

Saisons-Russes_diaghilev-9edeb.jpgHommage aux ballets russes de Sergei Diaghilev avec la compagnie du Kremlin de Moscou

 Sous la direction d'Andrei Petrov et Andris Liepa, danseur étoile russe et chorégraphe

Le Théâtre des Champs-Elysées offre Les Saisons russes du 21e siècle, une représentation à l’identique de ces ballets montée par le danseur étoile et chorégraphe russe Andris Liepa.


Avec Andris Liepa, Nikolaï Tsiskaridze, Irma Nioradze, Ilya Kuznetsov ; étoiles, solistes et toute la troupe du Ballet du Kremlin.

 

Serge Diaghilev

Le chorégraphe russe Serge Diaghilev  a révolutionné la danse occidentale et inspiré l'oeuvre de compositeurs comme Igor Stravinsky ou Erik Satie (1917).  Les Ballets russes de  Diaghilev bousculaient les conventions en initiant la collaboration entre peintres, musiciens, danseurs...

Andris Liepa

  Fils d’une dynastie de danseurs du Bolchoï, Andris Liepa, aujourd’hui directeur artistique des Saisons russes, travaille depuis près de vingt ans à remonter les quelque cinquante ballets d’origine dans l' esprit de Diaghilev, s’attachant notamment à reconstituer méticuleusement les chorégraphies de Vaslav Nijinski, Anna Pavlova, Michel Fokine, Tamara Karsavina ou Leonid Massine, ainsi que les somptueux décors et costumes d’origine imaginés par Picasso, Braque, Derain ou encore Matisse. Le tout bien entendu avec les musiques inoubliables de Debussy, Ravel ou Satie.

 

Au programme des Saisons Russes

  • L’Après-midi d’un faune

Musique : Claude Debussy
Chorégraphie : Vaslav Nijinski
Décors et costumes : Anna Nezhnaya, d’après Léon Bakst

  • Le Pavillon d’Armide

Musique : Nikolaï Tcherepnine
Nouvelle chorégraphie : Jurijus Smoriginas
Décors et costumes : Anna Nezhnaya, d’après Alexandre Benois

  • L’Oiseau de feu

Musique : Igor Stravinsky
Chorégraphie : Andris Liepa, d’après Michel Fokine 


Décors et costumes : Anna et Anatoly Nezhny, d’après Alexandre Golovine et Léon Bakst

Ilse Liepa, Nikolaï Tsiskaridze, Irma Nioradze, Ilya Kuznetsov Étoiles, solistes et Troupe du Ballet du Kremlin
Musique enregistrée

 

Théâtre des Champs Elysées

15, avenue Montaigne

75008 PARIS 

Téléphone location : 01 49 52 50 50
Téléphone administration : 01 49 52 50 00

Consulter le site du théâtredes Champs Elysées

Programmation 2010  Année France Russie

Annee France Russie

 

Voyage en Russie

Visa Russie

Repost 0
Published by Jean-Marc - dans france-russie
commenter cet article
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 11:04

Nathalie, une chanson d'amour et un hymne à la femme russe

439306.jpgUne très belle chanson, romantique et empreinte de nostalgie, où Gilbert Bécaud évoque et chante son amour pour Nathalie, une femme russe, guide et interprète, rencontrée sur la Place rouge  enneigée, à Moscou.

Beaucoup d'émotion dans cette chanson écrite par Pierre Delanoë. C'est tout l'amour pour la Russie et les femmes russes qui s' exprime avec poésie.

Une évocation de la Russie à la fois soviétique et impériale, via la Place rouge, Lénine et Pouchkine. Un hommage au tempérament passionné des russes, qui aiment la musique, la danse, la fête, les sentiments forts et vifs en dépit du long hiver russe, de la glace qui fige le paysage, recouvre toute la ville de Moscou de sa blancheur, mais n'emprisonne pas les coeurs.

Reconnaissons que les femmes russe sont de magnifiques ambassadrices de leur pays - le charme slave c'est une expressivité, une spontanéité émotionnelle, une féminité assumée, un mélange de gravité et de légèreté, un sourire qui éclaire leur regard et leurs lèvres,  tout leur visage  -  rien n'illumine tant le visage d'une femme qu'un sourire jailli du coeur.

"La place Rouge était vide
J'ai pris son bras, elle a souri
Il avait des cheveux blonds, mon guide
Nathalie, Nathalie..."

P1000178-copie-1

Les paroles de la chanson de Bécaud, Nathalie, 1964

La place Rouge était vide
Devant moi marchait Nathalie
Il avait un joli nom, mon guide
Nathalie

La place Rouge était blanche
La neige faisait un tapis
Et je suivais par ce froid dimanche
Nathalie

Elle parlait en phrases sobres
De la révolution d'octobre
Je pensais déjà
Qu'après le tombeau de Lénine
On irait au café Pouchkine
Boire un chocolat

La place Rouge était vide
J'ai pris son bras, elle a souri
Il avait des cheveux blonds, mon guide
Nathalie, Nathalie...

Dans sa chambre à l'université
Une bande d'étudiants
L'attendait impatiemment
On a ri, on a beaucoup parlé
Ils voulaient tout savoir
Nathalie traduisait

Moscou, les plaines d'Ukraine
Et les Champs-Élysées
On a tout mélangé
Et l'on a chanté

Et puis ils ont débouché
En riant a l'avance
Du champagne de France
Et l'on a dansé

Et quand la chambre fut vide
Tous les amis étaient partis
Je suis resté seul avec mon guide
Nathalie

Plus question de phrases sobres
Ni de révolution d'octobre
On n'en était plus là
Fini le tombeau de Lénine
Le chocolat de chez Pouchkine
C'est, c'était loin déjà

Que ma vie me semble vide
Mais je sais qu'un jour à Paris
C'est moi qui lui servirai de guide
Nathalie, Nathalie


Vidéo Gilbert Bécaud, Nathalie



Gilbert Bécaud

De son vrai nom François Gilbert Léopold Silly, Gilbert Bécaud est né le 24 octobre 1927 à Toulon et mort le 18 décembre 2001 à Paris. C'est un chanteur compositeur, pianiste et acteur français.

Gilbert Bécaud et Pierre Delanoé sur Internet

Biographie et discographie de Gilbert Bécaud
Ecouter Gilbert Bécaud sur deezer
Biographie de Pierre Delanoé

Articles récents sur la Russie

Quand reviennent les cigognes

Photos taiga russe - rivière Mologa 

Photos isbas russes


Repost 0
Published by Jean-Marc - dans chanson russe
commenter cet article
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 11:58

Un film du cinéaste russe Mikhail Kalatozov.


Scénario : Viktor Rozov

Un très beau film en noir et blanc d'une intensité dramatique bouleversante, une histoire d'amour tourmentée où se mêlent les destins d'une femme et de deux hommes. Un des meilleurs films soviétiques que j'ai eu l'occasion de voir - le cinéma en état de grâce...
Les deux  principaux interprêtes sont Tatiana Samoïlova  dans le rôle de Veronika et  Alekseï Batalov dans le rôle de Boris. Alexandre Chvorine interprête Mark.

Quand passent les cigognes -l'histoire

quand-passe-cigognes5.jpgMoscou -1941. Deux jeunes gens, Boris et Veronika s’aiment d’un bel amour spontané, profond et lumineux . Mais quand éclate la guerre, Boris est volontaire pour combattre au front. Au cours d'une attaque aérienne, les parents de la Veronika meurent dans leur appartement. Elle est ensuite recueillie par les parents de Boris.

Sans nouvelles de son fiancé, affaiblie par la perte de ses parents, Véronika finit par céder au désir sombre et frénétique de Mark, le cousin de Boris, lors d'une scène dandesque qui a lieu pendant un bombardement de Moscou. Elle se résoud à contre coeur à l'épouser.

Avec son mari Mark elle suit les parents de Boris, médecins dans un hôpital militaire. Son indifférence pour Mark se change en haine et mépris quand elle apprend qu’il a intrigué pour ne pas être mobilisé. Elle le quitte et garde espoir dans le retour de Boris...

Quand passent les cigognes - un film audacieux, émouvant, dramatique

quand-passe-cigognes8.pngLe film de Mikhail Kalatazov a connu un triomphe à Cannes en 1958 et  remporta de nombreux prix dans de multiples festivals internationaux.

L'actrice Tatiana Samoïlova si émouvante dans le rôle de Veronika a beaucoup contribué au succès du film. Son jeu naturel exprime à merveille les sentiments contradictoires qui l'habitent et la tourmentent : passion amoureuse,  douleur de la séparation, culpabilité et effroi de la trahison suite à son mariage avec Mark, espérance et foi dans le retour Boris.

A la sortie du film,  le cinéaste Eric Rohmer est élogieux : « Nous trouvons tout ici, écrit-il : la profondeur du champ et les plafonds d’Orson Welles, les travellings acrobatiques d’Ophuls, le goût viscontien de l’ornement, le style de jeu de l’Actor’s studio ». 

Le chef opérateur, Sergei Ouroussevski, est pour beaucoup dans l'originalité photographique et la virtuosité formelle du film. Avec Kalatozov, Sergei Ouroussevski récidive avec audace comme chef opérateur sur des films comme Soy Cuba et La lettre Inachevée.

Prix  reçus par le film Quand passent les cigognes

  • Palme d'or du meilleur film "pour son humanisme, pour son unité et sa haute qualité artistique", Festival de Cannes en 1958
  • Prix de la Commission Supérieure Technique au chef-opérateur Sergueï Ouroussevski et Mention spéciale d'interprétation à Tatiana Samoïlova
  • Prix spécial de l’Union Soviétique, 1958
  • Prix Selznik du meilleur film étranger aux USA, 1958

quand-passe-cigognes.jpgLe cinéaste Mikhail Kalatozov  est un réalisateur russe d'origine géorgienne (1903- 1973.) Outre ses films à succès Quand passent les cigognes et Soy Cuba,  Kalatozov a tourné une bonne vingtaine de films et documentaires dont Sang tsigane, La femme aveugle, La griffe dans la botte ou Le clou dans la botte,Valeri Tchkalov, Les invincibles, Le complot des condamnés, Les tourbillons hostiles, Trois amis fidèles ou Amis fidèles, Le premier échelon ou Le premier convoi ,Félix Dzerjinski, Quand passent les cigognes (Letyat zhuravli), La lettre inachevé, Soy Cuba, La Tente rouge (Krasnaya palatka/La tenda rossa)

 

Photos du film

  quand-passe-cigognes6.jpg

Tatiana Samoïlova : Veronika (mention spéciale d'interprétation au festival de Cannes 1958)
quand-passe-cigognes-7.png

2332173546_a22c310838.jpg


scène à Moscou
doc 2759 0


Vision ( noces de Boris et Veronika )
KMP-DVD[(093497)19-52-06]


L'agonie de Boris (Alexeï Batalov )
KMP-DVD[(089519)19-48-22]


L'affiche du film


quand-passe-cigognes-affiche.jpg

Extraits du film Quand passent les cigognes



Autres liens sur le cinéaste russe Mikhaïl Kalatozov et les acteurs du film

Article wikipedia Mikhaïl Kalatozov
Article wikipédia Quand passent les cigognes
Article wikipedia Tatiana Samoïlova

Article wikipedia Alexei Balatov

Autres articles sur le cinéma russe

Danelia

La Russie sur Internet

Carte Russie

Russie web

Annee France Russie 2010

Repost 0
Published by Jean-Marc - dans cinema russe
commenter cet article
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 15:20

Photos de Russie

P1000336.jpg La beauté de la taïga russe, un envoûtement de la nature auquel je ne parviens pas à m'arracher - source d'un émerveillement persistant, empreint de mélancolie. Je comprends plus que jamais l'attachement viscéral des russes à leur terre, taïga ou steppes sans fin dans un territoire veiné de fleuves géants et de rivières sauvages.

C'est un autre air qu'on respire, une autre vie qu'on mène sans confort mais simple, au contact des forces de la nature préservées.

J'ai eu la chance de séjourner de longues semaines dans cette nature aux confins de l'Oblast de Tver , une région au nord de Moscou, sillonnée par la Mologa, un affluent de la Volga autrefois voie fluviale d'échanges commerciaux.

La rivière s'est enfoncée dans son lit qui a rétréci depuis un siècle et maintenant seules les embarcations  des pêcheurs en descendent ou remontent le cours.

Cet hiver la Mologa n'était pas entièrement prise dans la glace comme l'an passé, ce qui m' a permis de prendre de  belles photos, soit par temps très clair - quand le ciel est tapissé d'un bleu pur scintillant- , soit avant le coucher du soleil, quand la lumière décline peu à peu et que s'élève de la rivière une brume voilée de lumière.

P1000449


P1000412.jpg


P1000518.jpg

P1000516.jpg

P1000369.jpg

P1000426.jpg

P1000341

Autres photos de la taïga en Russie

Taiga russe
En route pour la taiga
Photos de Pavel Maksakov

Autres liens sur la Russie

Carte Russie

Repost 0
Published by Jean-Marc - dans taïga
commenter cet article
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 15:54

Enjeux de l'année France Russie 2010


IMG_0511.JPGL’Année France-Russie 2010 est une belle opportunité pour français et russes de mieux se connaître et d'approfondir leur connaissance respective de la Russie et de la France à travers la culture, l'art , l'histoire mais aussi l'économie et les enjeux contemporains.

C'est aussi l'opportunité d' instaurer un dialogue puissant entre la France et la Russie, au-delà des institutions, entre hommes et femmes des deux pays et approfondir le socle culturel européen commun. Dans les rapports entre la France et la Russie, c'est aussi l'Europe qui est en jeu.

Donner des persectives aux échanges franco-russes, c'est recentrer la France et la Russie sur l'Europe, réinventer une culture commune, en se décentrant de l'axe anglo-saxon.

Espérons que cette année officielle aboutira aussi à des accords facilitant les voyages entre la France et la Russie, et l'obtention des visas - un point sensible pour nombre de familles franco-russe.




Quelques temps forts de l'année France -Russie
  • exposition “Sainte Russie” au Musée du Louvre
  • exposition nationale russe au Grand Palais
  • festival  littéraire “Etonnants Voyageurs” à Saint-Malo

La Russie en France

Programmation de la journée d'ouverture le lundi 25 janvier 2010

  • Intégrale de l'oeuvre symphonique de Tchaïkovsky par le Théâtre Mariinsky sous la direction de Valéry Guergiev à la Salle Pleyel à Paris 
  • Colloque international "La France et les Français en Russie (1789-1917) Quelles sources pour de nouvelles approches ?" aux Archives nationales, Hôtel de Soubise, Paris
  • Exposition de Photographies « Alliance en Résonance »,  Alliance Française de Paris. Présentation de la Russie par une exposition de 66 photos des villes de Russie où se trouvent les Alliances Françaises. 
  • Forum franco-russe et fête des étudiants, à l’occasion de la Journée de Tatiana au Centre de Russie pour la Science et la Culture à Paris

Programmation en janvier 2010

Autres articles



Repost 0
Published by Jean-Marc - dans france-russie
commenter cet article
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 14:18
 

Voyage en Russie - hiver 2009-2010

P1000169Qui n'a pas rêvé un jour de se promener sur la place rouge à Moscou au pied du Kremlin ? Souvent le rêve dépasse la réalité qui se révèle decevante. Mais depuis que je voyage en Russie, je ne cesse de revenir à ce centre névralgique de l'empire russe et de sa capitale Moscou - véritable troisième Rome entre occident et orient.

Moscou sous la neige, avec mon guide Nathalie ( comme dans la chanson de Gilbert Bécaud où "la place rouge était blanche "), rien de plus exaltant, voilà qui me fait frémir avec l'émotion du souvenir à vif.

Moscou, berceau historique de la Russie, longtemps après Novgorod, quelque chose d'impérissable demeure dans ces pierres gorgées d'histoire, où les époques s'entrechoquent comme des verres de Vodka  !

Du tsarisme au communisme, à la Russie contemporaine...on est au royaume des tsars et des boyards qui alimente une forte nostalgie d'un pays qui rêve encore de grandeur impériale.



Le Kremlin de Moscou

Symbole du pouvoir russe, il faut reconnaître que le Kremlin de Moscou impressionne. Tant de révoltes et révolutions se sont joués ici, le destin d'une nation et la naissance d'un état, quand Moscou au XIVe siècle n'était qu'une principauté menacée dans son existence par la Horde d'or et les tributs tatars.

La naissance du Kremlin remonte au XIIe siècle. La forteresse d'abord construire en bois est détruite par les tatars au XIIIe siècle. Au XIVe siècle la prince Donskoï fait édifier une première enceinte en brique. C'est en 1485 sous le règne du tsar Ivan III que débute la construction des remparts actuels dont l'édification est confiée à de célèbres architectes italiens.

Les remparts du Kremlin  forment une enceinte fortifiée de plus de deux kilomètres, assez large pour abriter un ensemble impressionnant d'églises, cathédrales, palais et musées. La tour de la Trinité qui s'élève à 80 mètres est la plus haute tour de l'enceinte. C'est l'entrée principale orientée face à la place rouge.

P1000178

La place Rouge

Haut lieu du régime soviétique et des parades militaires, symbole de la révolution, la place rouge n'en garde pas moins une allure impériale héritée des longs siècles de tsarisme. Le mausolée de Lénine et la cathédrale de Basile-le-Bienheureux dans une même perspective, parallèle au  Kremlin, forment une étrange association où s'entrechoquent spiritualité orthodoxe et marxisme soviétique, piété idolâtre russe et culte de Lénine, Vladimir Oulianov, père de la Révolution d'Octobre 1917 et fondateur de l'URSS.

P1000168

Le mausolée de Lénine 

Réalisé par l'architecte Chtchoussev, au cours des années 1929-1930, le mausolée présente d'étranges similitudes avec une pyramide égyptienne, mais avec les lignes épurées de l'architecture moderne. Faut-il en conclure que Lénine était aux yeux des dirigeants soviétiques une sorte de pharaon des temps modernes, dispensant les lumières du marxisme sur le monde à la manière du Dieu egyptien Ra ? Avant d'être exposée dans ce mausolée, la dépouille de Lénine était abritée dans un bâtiment en bois construit à sa mort en 1924.

 

P1000200

La cathédrale de Basile-le-Bienheureux

Cet étrange édifice religieux, assemblage étonnant de bulbes multicolores, exerce la fascination d'une énorme pâtisserie géante en pains de sucre. Cela tranche avec l'austérité monochromatique de la plupart des églises de l'Europe catholique, même si initialement la cathédrale était entièrement blanche, surmontée de coupoles dorées en forme de casque. Suite à un incendie 1583, des travaux importants en modifièrent l'apparence et la charte graphique...pour aboutir à ce magnifique kaléidoscope de couleurs.
La cathédrale appelée aussi, cathédrale de l'Intercession-de-la-Vierge, a été construite au XVIe siècle pour célébrer une victoire militaire du tsar Ivan le Terrible sur les tatars à Kazan en 1552. Basile-le-Bienheureux, dont elle porte le nom, n'était autre qu'un simple d'esprit béatifié et enterré dans une des chapelles.

P1000175

Le musée d'Histoire de l'Etat

Situé au nord de la Place Rouge et bâti dans un style "pseudo-russe" de la fin du XIXe siècle, l'édifice semble tout droit surgir d'un univers de légendes. Le musée d'Histoire de l'Etat, créé sous le règne du tsar Alexandre III et rénové avant sa réouverture en 1994, abrite de riches collections archéologiques et artistiques, couvrant une large chronologie, de la préhistoire jusqu'à l'époque moderne.

 

Voyage à Moscou en Russie

Voyage Moscou

Moscou Russie

Repost 0
Published by Jean-Marc - dans Moscou
commenter cet article

Présentation Du Blog

  • : Destination Russie
  • Destination Russie
  • : Blog Russie. Carnet de voyage et photos de la Russie, culture et musique russes. Moscou, Saint-Pétersbourg, Sibérie, taïga...
  • Contact

Voyages en Russie

destination-russie-copie-1.jpg

Visa-Voyage-Russie.fr est un guide voyage et un site d'information sur le tourisme en Russie. Les infos essentielles sur les visas russes: invitation, voucher, visa russie ,Invitation Russie, les ambassades de Russie ...un guide pratique pour voyager en Russie en toute tranquillité.