Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 15:59

Photos et impressions d'une visite à Gouzevo

P1000784A l'approche d'un nouveau périple en Russie qui devrait me mener à Novgorod, je repense non sans délices à mon dernier séjour , l'été dernier dans un village au coeur de la taïga russe, au bord de la rivière Mologa, un affluent de la Volga, le plus grand fleuve de la Russie occidentale. 

Au cours d'une balade, j'avais découvert Gouzevo, un petit village sur une des rives de la rivière Mologa. Gouzevo cela sonne comme Gouzeva, une actrice russe bien connue...

 

A gauche, une pancarte brinqueballante et rouillée signalant l'entrée du village. 

Gouzevo - visite guidée...

Une modeste mais coquette isba parmi les première maisons sur la route qui traverse la village  en suivant  le cours de la rivière.

P1000785-copie-1.JPG

Une des rues principales : on a l'impression d'être ici dans une ville déserte du far ouest ou plutôt du far est russe. Les maisonnettes du village servent principalement de dacha aux citadins en mal de verdure et de tranquillité...

P1000809.JPG

La vue sur la rivière Mologa est plutôt agréable et surélevée depuis la berge escarpée.

P1000798.JPG

Une  petite chapelle domine la rivière. Un lourd cadenas ne m'a pas permis de la visiter. Le toit est métallique et sa teinte hésite entre le bleu turquoise et le vert de gris.

P1000791

Une isba moderne, mais où la coquetterie des couleurs n'est pas absente...

P1000808.JPG

Une vieille isba, d'avant la guerre?

P1000813.JPG

Le potager signale une habitation permanente...Où sont passer les villageois ? C'est l'heure chaude de la journée. Ils doivent se terrer à l'ombre et siroter leur thé. La chaleur est exceptionnelle en ce mois de juillet 2010...Les incendies dans toute la Russie couvent déjà.

P1000810.JPG

La rive escarpée du village, une maison abandonnée, signe de la dépopulation locale...Il est vrai que je n'ai pas trouvé un magasin dans tout le village éloigné de plus de 50 km de la première route bitumée. L'électrification semble être arrivée ici de justesse, mais la population a reflué vers d'autres terres...

P1000786-copie-1.JPG

Une isba de plus délabrée. Il semble que cette région située aux confins de l'Oblast de Tver ne soit pas remise de la fin du soviétisme. Ni agriculture, ni activité, ni tourisme...Seuls quelques citadins russes lassés de la vie urbaine empêchent l'été cette campagne de sombrer dans une désertification complète. Quelques babouchka courageuses aussi se battent pour survivre...

P1000819.JPG

Il manque une photo du monument érigé en mémoire des combattants et civils russes morts pendant la guerre patriotique. La liste des tués est longue et impressionnante, à croire que les hommes depuis ne sont pas revenus...

Repost 0
Published by Jean-Marc - dans taïga
commenter cet article
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 16:49

Voyage en Russie - été 2010

Photos taïga russe

 

P1000900.JPGC'est l'automne à Paris, avec les premiers souffles glacés, et un soleil qui s'accroche au ciel pour mieux réchauffer la terre et nos coeurs loin de la Russie. Ce sont des images qui défilent, souvenirs de nos voyages en Russie - rivières et forêts, isbas enfouies sous la neige, nénuphars, herbes hautes et brumes matinales au bord de la rivière Mologa.

Dans cette rivière ondoient encore les esprits des bois et des marais, les créatures de mère nature et des eaux sauvages. Nul besoin d'entendre le chant des sirènes pour que retentisse à distance l'appel de la Mologa...

 

 

Photos de la Mologa

P1000838.JPG

 

P1000839.JPG

 

P1000846.JPG

 

P1000851.JPG

 

P1000903.JPG

 

P1000904.JPG

 

P1000916.JPG

 

P1000946.JPG

 

Taïga russe

autres photos

Repost 0
Published by Jean-Marc - dans taïga
commenter cet article
13 août 2010 5 13 /08 /août /2010 12:55

Oblast de Tver, rivière Mologa

A l'heure où blanchit la campagne...

 

Un matin de juillet vers 5h, je sors pour m'aérer et stupéfait par la beauté du paysage embrumé, je m'empare de mon appareil photo pour saisir sur le vif ces moments de nature en grâce.

 

brume-taiga4.JPG

Au fond du potager la brume plane sur les champs russes comme une nappe de coton

palpable dans l'air matinal

 

brume-taiga3.JPG

Un tableau ! avec ses couches de couleur superposées. On peut presque sentir le geste de la main libre et souple qui a tenu le pinceau...

 

brume-taiga-copie-2

La ferme émerge encore toute endormie sous la clarté nébuleuse du soleil

 

brume-taiga6.JPG

Des couleurs fauves africaines

 

brume-taiga-2.JPG

Une brume qui s'élève du fleuve comme une invocation au jour qui vient de naître

 

brume-taiga5

Un banc de brume où se tapit le mystère de la vie. Quelles créatures fabuleuses ont un jour hanté cette rivière  ?

Repost 0
Published by Jean-Marc - dans taïga
commenter cet article
11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 14:21

Voyage en Russie été 2010

 

Chaleur estivale et incendies en Russie

 

De retour à Paris après un séjour d'un mois en Russie. Nous avons eu la chance d'échapper aux terribles incendies qui ravagent les forêts russes, même si les fumées d'incendie se sont propagées jusqu'à la rivière Mologa, au bord de laquelle se situe notre datcha. Le soleil était comme occulté par un filtre qui en troublait l'éclat.  Heureusement les abords du village n'ont jamais été menacés, et nous n'avons eu à nous plaindre que de la chaleur accablante (35° degrés en moyenne) et surtout persistante.

 

riviere-mologa2

rivière Mologa oblast de Tver

 

Taiga russe

Débarqués, début juillet, dans ce havre naturel, au nord de la région de Tver et proche des oblasts de Novgorod et de Vologda, la chaleur nous d'abord accueillie avec ses séductions estivales auxquelles s'ajoutait le charme de journées sans fin, de nuits blanches. Les baignades dans la rivières étaient là pour nous rafraichir à midi comme minuit. Les insectes bourdonnaient partout parmi les fleurs sauvages éprouvant une certaine délectation à s'en prendre à ma peau blanche de parisien au doux parfum exotique, sans doute plus tendre que celle du villageois noircie par les travaux des champs. Mais quelques piqures ce n'est rien quand la rivière est là pour apaiser les démangeaisons tenaces...

 

riviere-mologa

La Provence en Russie

Il faisait bon à l'ombre de la terrasse, et je savourais le plaisir de contempler le potager, les rives de la Mologa, la barrière verte des sapins, frontière d'un monde immense, d'une nature encore sauvage en son cœur. Je me laissais bercer par les mots, les lettres de mon moulin, ces lettres provençales d'Alphonse Daudet empreintes du parfum de la Lavande et du chant des cigales. Et je souris encore à l'entame de la première lettre quand Daudet met les pieds dans le moulin abandonné jonché de poussières : " Ce sont les lapins qui ont été surpris".

 

Mode de vie traditionnel russe

C'était le repos complet et les nouvelles du monde me semblaient bien lointaines. Peu à peu je me suis glissé dans la peau d'un autochtone, car dans ce coin reculé pour vivre c'est à dire survire, il faut tout faire et savoir faire : entretenir le potager, pêcher le poisson, le nettoyer, le fumer, faire du feu, bricoler...et pour s'aventurer dans la forêt, mieux vaut savoir utiliser un fusil ou courir très vite ( les loups rôdent l'hiver par grand froid et l'été on n' est pas à l'abri de croiser un ours...) Cette année j'ai manqué de surprendre le "babior", le castor qui a élu domicile au bord de la rivière...je n'ai surpris que son plongeon à l'aube où la brume rampe encore sur la rivière. Ce mammifère charmant  me fascine depuis l'enfance et j'aimerais tant l'apercevoir. C’est un animal mythique qui évoque tant  les forêts et les grands lacs d'Amérique du nord, les coureurs des bois...

 

Les moscovites fuient la capitale

Bref dans mon petit coin de Russie nous vivions comme en autarcie, loin de la première route goudronnée...et c'est peu à peu que nous avons pris la mesure de la catastrophe présente, des forêts en flammes et de l'enfer que vivaient les moscovites asphyxiés par la chaleur, la pollution et les fumées d'incendie...Au plus fort de canicule et des fumées toxiques, les moscovites ont fui la ville, tout ceux qui ont la chance d'avoir une datcha éloignée de cette métropole, véritable forge infernale.

 

Les pêcheurs débarquent

Les pêcheurs ont débarqué, heureux de trouver un sursis ici, parfois de camper sous la tente pour respirer l'air rafraichi de la nuit. La situation nous semblait  toujours plus inquiétante à Moscou, où les propos officiels rassurants sonnaient comme un déni de la réalité, d'une situation désastreuse...Car si l'écologie n'est pas très bonne en temps ordinaire, que dire dans une situation aussi exceptionnelle ?

 

L'aventure du retour

Ce n'est pas sans appréhension que c'est fait le voyage de retour, car nous devions après 6 ou 7 heures de route à travers d'immenses forêts, attraper à temps un avions à Sheremetivo et de là décoller pour Prague puis Paris. Partis au matin, nous avons cahoté sur les routes de terre ; de la brume d'incendie, mais lointaines...Les flammes des incendies ne sont pas venues lécher nos roues.

A l'aéroport, après les contrôles de routine, nous avons embarqué, puis décollé presque à la verticale. Est-ce un pilote de chasse en manque de voltige aérienne qui est aux commandes ? Non c'est bien un pilote de ligne qui s'est efforcé de placer son appareil hors de portée des fumées d'incendie qui entourent la métropole de Moscou comme un bain de vapeur dantesque.

 

Quels moyens matériels en Russie pour combattre les incendies ?

On a eu chaud. Le brasier était ailleurs, dévastant des villages entiers où les isbas ont brûlé comme des allumettes plongeant des familles dans une détresse noire. Et que dire des zones irradiées par le nuage radioactif de la centrale de Chernobyl en 1983 et menacées par les incendies projetant à nouveau dans l'atmosphère les particules de la catastrophe ? Et pour combattre cette fournaise, quels moyens matériels ? 4 bombardiers d'eau, des dizaines de milliers d'hommes armés de pelles et de sceaux remplis de sable...4 bombardiers d'eau. Ne sont-ce pas là les moyens pour combattre les incendies dans un département du sud de la France ?

C'est avec un sentiment de dégoût et de rage que je pense à ces forêts qui partent en fumée, à ces russes, villageois ou citadins, condamnés à survivre dans les pires conditions à Moscou et ailleurs.  La venue prochaine de l'automne est-elle le seul espoir de ces hommes et femmes russes d'Europe orientale ?

Jusqu'à la prochaine fois...

Repost 0
Published by Jean-Marc - dans taïga
commenter cet article
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 15:20

Photos de Russie

P1000336.jpg La beauté de la taïga russe, un envoûtement de la nature auquel je ne parviens pas à m'arracher - source d'un émerveillement persistant, empreint de mélancolie. Je comprends plus que jamais l'attachement viscéral des russes à leur terre, taïga ou steppes sans fin dans un territoire veiné de fleuves géants et de rivières sauvages.

C'est un autre air qu'on respire, une autre vie qu'on mène sans confort mais simple, au contact des forces de la nature préservées.

J'ai eu la chance de séjourner de longues semaines dans cette nature aux confins de l'Oblast de Tver , une région au nord de Moscou, sillonnée par la Mologa, un affluent de la Volga autrefois voie fluviale d'échanges commerciaux.

La rivière s'est enfoncée dans son lit qui a rétréci depuis un siècle et maintenant seules les embarcations  des pêcheurs en descendent ou remontent le cours.

Cet hiver la Mologa n'était pas entièrement prise dans la glace comme l'an passé, ce qui m' a permis de prendre de  belles photos, soit par temps très clair - quand le ciel est tapissé d'un bleu pur scintillant- , soit avant le coucher du soleil, quand la lumière décline peu à peu et que s'élève de la rivière une brume voilée de lumière.

P1000449


P1000412.jpg


P1000518.jpg

P1000516.jpg

P1000369.jpg

P1000426.jpg

P1000341

Autres photos de la taïga en Russie

Taiga russe
En route pour la taiga
Photos de Pavel Maksakov

Autres liens sur la Russie

Carte Russie

Repost 0
Published by Jean-Marc - dans taïga
commenter cet article
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 08:21

Voyage en Russie - hiver 2009-2010

P1000451.JPGDifficile de ne pas tomber sous le charme des isbas russes qui agrémentent les paysages et parfois encore les villes en Russie. Ce sont des chalets en bois, avec des fenêtres délicatement ouvragés. Les couleurs révèlent une coquetterie qui n'est pas sans évoquer le maquillage féminin. 

Au cours de mon récent voyage en Russie, et mon séjour dans la région de Tver, je m'étais promis de photographier quelques ibas caractéristiques, des plus confortables aux plus frustres.

C'est un habitat parfaitement adapté au climat russe, le plus souvent chauffé au bois. L'isa se prologe parfois d'une étable ou d'une bergerie et d'une remise directement attenante à la partie principale.

L'intérieur est chaleureux, le sol parsemé de tapis traditionnels. La propreté masque parfois difficilement la misère qui règne dans les campagnes. Mais une impression d'intimité et d'authenticité domine, et il est bien agréable de prendre un thé auprès du four.

P1000393.JPG
Une isba pour retraité désargenté


P1000452.JPG

L'isba de Vladimir S., vieux loup de mer à la retraire. La gaillard est costaud et prend soin de sa maison. Il a refait la cloture et passé une couche de peinture à l'automne.

P1000379.JPG
Le modèle de luxe pour moscovite en vacances !!! avec chaînes satellites...

P1000354

Souvent l'isba est entouré d'un terrain assez vaste, transformé en potager dès le primtemps. Le chauffage est une préoccupation vitale quand la température en hiver peut chuter à - 30 ou -40°. On se chauffe au bois qu'il faut couper à la hache - une activité qui ne fait pas peur aux veillards russes capables de pratiquer ce sport pendant toute une journée.
Ainsi l'aimable propriétaire de cet isaba, agé de 78 ans,  a coupé un camion de buches en une journée !!!

P1000491

2010 Année France Russie

France Russie 2010

Repost 0
Published by Jean-Marc - dans taïga
commenter cet article
8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 23:09

Voyage en Russie : Moscou et taïga au programme !


Dans deux semaines enfin le départ pour la Russie : depuis Paris envol pour Moscou , via une escale à Prague, puis après une halte dans la capitale, rallye auto jusqu'à l'isba familial aux confins de la Région de Tver.

Ce ne sera pas la première fois que nous prendrons l'avion pour Moscou, via Prague. Malheureusement notre courte escale ne nous laissera pas le temps de visiter la très belle capitale tchèque. Passer par Prague, c'est surtout un bon moyen de voyager moins cher, sans trop allonger le vol ( en tout 5 à 6 heures, escale comprise.)
Mais nous nous sommes promis Natalia et moi de nous arrêter un jour dans cette ville de Prague au charme médiéval.

IMG 0297Ce n'est pas sans plaisir mais non sans appréhension que je pense à Moscou. Cette ville m'a émerveillé par certains aspects, et tout mon être a frissonné quand je me suis retrouvé sur la Place rouge - on sent que toute l'histoire d'un empire est passé par là,  avec ses guerres, ses révoltes, ses couronnements, ses siècles d'infortune et de grandeur.

Le Kremlin de Moscou c'est aussi le coeur névralgique de tout un pays, entre Orient et Occident, car on ressent dans l'architecture militaire et sacrée toute la proximité avec l'Asie.

J'imagine la principauté de Moscou à l'époque médiévale, les invasions mongoles et tartares. J' imagine aussi la Russie des soviets, de Lénine à Staline.Toutes ces réalités passées et présentes s'entrechoquent, mais c'est toute la ville de Moscou, dès la périphérie qui offre les contrastes les plus saisissants.

En dépit de la réputation blig bling, parfaitement justifiée, des nouveaux riches de la Russie contemporaine, je ne m'attendais pas à une capitale aussi asservie aux rythmes d'un libéralisme débridé, à une circulation automobile aussi torrentielle,  à un tel culte de la consommation, dont l'invasion publicitaire est la manifestation la plus tangible, criarde même.


Reste la Taïga immense pour se régénérer ! et un charmant petit village au bord de la Mologa...

IMG_0519.JPG



Repost 0
Published by Jean-Marc - dans taïga
commenter cet article
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 11:42

Photos de la rivière Mologa et impressions - voyage en Russie été 2009

rivière mologa taiga russe


Cet été lors de notre séjour en Russie, j'ai goûté pleinement le charme de la Taïga russe, au nord de la région de Dver.

 Installé dans un hameau, au bord de la rivière Mologa, un affluent de la Volga, quel plaisir de couler des jours plaisirs dans une nature aussi préservée !

Si l'hiver est rigoureux, le climat estival est doux et ensoleillé, avec un léger refroidissement vers la fin août où surgissent déjà les premiers signes de l'automne.

rivière mologa taiga russeJ'ai aimé ce mode de vie, au coeur de la nature, qui n'est pas sans évoquer mes rêves canadiens de jeunesse. Je me suis senti comme dans la peau d'un indien blanc ou d'un sibérien. Couper du bois, faire du feu, nager dans la rivière, pécher le poisson, puis le fumer, cueillir des fruits des bois, myrtilles sauvages, fraises...Ce n'est pas de tout repos, mais cela donne le sentiment de la vraie vie.
Loin en apparence de la civilisation, s'inscrire dans la vie villageoise russe, avec le cérémonial du thé - boisson russe par excellence-, les repas partagés en plein air.

L'autochtone est un peu défiant, mais l'été les quelques 20 maisons  au bord de la rivière accueillent des familles en provenance de Moscou, de Saint-Pétersbourg...Deux vieilles femmes survivent seuls, leur mari mort à la guerre comme Baba Katia.

pecheur russeUne figure attachante, Vladimir, un marin qui a fait le tour du monde, solide comme un roc, il se trimbale en maillot de corps l'hiver avec sa chapka en peau de loup sur la tête.

Cette nature m'appelle. Je comprends la passion des russes pour leur Terre, avec ses forêts sans fin, ses rivières où ils aiment tant pêcher, parcourir en barque.

C'est un grand plaisir que de s'enfoncer dans la taïga en suivant le cours d'une rivière. C'est comme pénétrer dans un monde sauvage où la nature domine et non l'homme.

Place à la Mologa !



























rivière mologa taiga russe

























rivière mologa taiga russe





















































L'embarcadère !



Quelques infos sur la Mologa (souce wikipedia)

La Mologa ( Молога) est une rivière de Russie et un affluent de la rive gauche de la Volga.Elle traverse les régions de Tver, de Novgorod et de Vologda. La Mologa est longue de 456 km.Elle se jette dans la Volga à la hauteur du réservoir de Rybinsk. La Mologa est gelée de fin octobre-décembre à avril-début mai. Ses principaux affluents sont : la Viga, la Neïa, la Meja.La Mologa  borde les villes de Bejetsk, Pestovo et Oustioujna.


Autres articles sur la Taiga, avec photos

Taïga en Flammes -photos de Pavel Maksakov
Photos de la taiga - à la tombée de la nuit

Repost 0
Published by Jean - dans taïga
commenter cet article
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 15:51

La taïga (du russe тайга) se caractérise par ses forêts boréales de conifères.

C'est une région nordique subarctique dans laquelle la flore est principalement composée de sapins et autres conifères adaptés au climat froid. La taïga est la zone la plus septentrionale de la planète encore boisée.

Les étange et marais sont communs dans cette zone, qui couvre la majorité des terres du nord de la Russie.

 

 

Pavel Maksakov- photographe russe

Né à Moscou en 1971, le photographe Pavel Maksakov a passé de nombreuses saisons dans la Taïga. Pour Pavel comme pour nombre de russes, son cosmopolitisme urbain ne l'a pas coupé de l'immense nature qui demeure sa  terre natale.

Très polymorphe, son oeil de photographe aux aguets saisit tout ce qui fait sailli dans une ville, un visage ou un paysage terrestre. Ses photos de la Taiga -ici de rougeoyants couchers de soleil - donnent à voir autrement la Terre.

Taiga- Terre en feu


Une métamophose de la Taiga qui de crépusculaire prend soudain feu, avec ses lacs de lave en fusion et sa terre rouge. C'est comme une autre terre déployée - Taiga en flammes.





 





taiga russieL'imagination nous porte vers d'autres Terres.
N'est-ce pas plutôt une vision issue du passé de la planète rouge ? Soeur de la Terre.













Taiga Russie
Le soleil barre l'horizon d'une dernière bande ocre jaune. La taiga sculptée de noir s'enfonce dans la nuit.












Pavel Maksakov dans une ancienne usine à vins transformée en lieu d'exposition - Moscou (hiver 2008-2009.)

Site web professionnel : www.new-forms.ru













Toutes les photographies ci-dessus sont soumises aux droits d'auteur et protégées par Copyrigth.
Pas de reproduction sans accord de l'auteur.
Repost 0
Published by Markovitch - dans taïga
commenter cet article
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 14:49
A la tombée du jour, quelques photos prises dans la Taïga, près de la Mologa, région de Tver.



L'enclos est censé protèger le jardin contre les dépradations possibles d'un troupeau de vaches mené par un paysan ivre...



Le potager, source principale de l'alimentation de base.
Les cornichons sont particulièrement choyés par les russes.



Entre chien et loup, une atmosphère brumeuse...
La nuit approche avec bientôt son cortège d'étoiles.



La cabane au fond du jardin.
A déconseiller en plein hiver par -20 degrés.



Repost 0
Published by Markovitch - dans taïga
commenter cet article

Présentation Du Blog

  • : Destination Russie
  • Destination Russie
  • : Blog Russie. Carnet de voyage et photos de la Russie, culture et musique russes. Moscou, Saint-Pétersbourg, Sibérie, taïga...
  • Contact

Voyages en Russie

destination-russie-copie-1.jpg

Visa-Voyage-Russie.fr est un guide voyage et un site d'information sur le tourisme en Russie. Les infos essentielles sur les visas russes: invitation, voucher, visa russie ,Invitation Russie, les ambassades de Russie ...un guide pratique pour voyager en Russie en toute tranquillité.